Vote du Budget supplémentaire 2018

« Et Lilian Noirot, élu d'opposition de répliquer : "le commerce à Montceau se meurt, les commerçants du centre-ville et des quartiers font parti des grands oubliés de ce budget". »

Retrouvez l'article du JSL en ligne

Mon intervention complète en faveur de la défense des commerces de centre-ville et des quartiers, grands oubliés de la politique municipale et des budgets depuis 2014  :

Madame le Maire,

Merci pour la présentation de votre budget supplémentaire et surtout pour le travail qui a été mené par les services.

Il y a 85 ans de cela, un certain 31 mai 1933, la loterie nationale était autorisée. Aujourd’hui, le 31 mai 2018 vous nous présentez un budget supplémentaire qui fait écho lui aussi à la loterie. Une succession de chiffres, de données comptables et financières pour une grande partie en fonctionnement qui restent stables quand d’autres explosent (réception, rémunération d’intervenants extérieurs...) par rapport aux précédentes années, sans grandes recherches d’économies et de l’autre côté, un budget d’investissement qui manque clairement d’ambition et qui reste  flou notamment sur votre fameux « Plan Pluriannuel d’Investissement » si souvent évoqué mais si souvent oublié, idem sur les projets pour la ville.

Je sais la difficulté qu’est de gérer une collectivité locale, mais ne jouons pas avec les impôts des Montcelliens comme vous pourriez le jouer avec votre argent de poche au loto !

Dans vos propos liminaires des derniers conseils municipaux - et les procès-verbaux en attestent -, vous nous avez expliqué que l’économie montcellienne se porte bien, que le chômage baisse… Force est de constater que les voyants sont plutôt au rouge : fermetures de France Loisirs, Ludivine Passion, la SIAP, Laurent ou encore Images et Cadeaux… Le commerce à Montceau se meurt, les commerçants du centre-ville et des quartiers font partie des grands oubliés de ce budget.

Montceau à l’instar d’autres villes souffre d’une désertification de son centre-ville au profit de zones commerciales périurbaines de taille plus importante. Le plan national « cœur de ville » tend à vouloir combattre cette tendance en accompagnant les villes sur la durée avec des moyens financiers importants. 

Or, en tant que Maire vous pourriez prévoir dans votre politique et donc inscrire au budget d’autres moyens d’actions. Plutôt que de voir dans ce financement hypothétique l’unique solution à la désertification du centre-ville, la municipalité se devrait avant tout de travailler en amont de manière concertée avec l’ensemble des commerçants pour les intégrer à part entière dans les décisions relatives à toutes leurs problématiques (stationnement, attractivité, animation commerciale, insécurité…). Et pour se faire, votre budget devrait prévoir la création d’un interlocuteur privilégié entre la Mairie, les commerçants et l’association Montceau commerce. En clair un « référent Economie-Commerce ».

Votre politique pourrait également agir sur d’autres leviers en mettant en place une grande politique volontariste :

- Réhabilitation   des   logements   vides   en   centre-ville   afin   de maintenir des commerces alimentaire de proximité,

- Incitation des bailleurs à louer à des prix plus bas plutôt que   de laisser des locaux commerciaux vides ou à l’abandon

- Promotion   des  circuits  courts   et  valorisation  de  productions locales

- Valorisation des commerces de proximité plutôt que des grands centres commerciaux totalement déshumanisés.

D’ailleurs, à ce sujet, j’aimerai savoir si vous comptez nous parler un jour de votre projet vers la zone commerciale de Géant Casino et Jardiland… Un premier projet a été rejeté, un deuxième serait déposé ? Peut-être que Mr Souvigny pourrait nous en parler ?

Votre budget prévoit également des frais d’études concernant l’éclairage public. Ces travaux sont bien évidemment nécessaires tant d’un point de vue environnemental, écologique, financier et  de sécurité publique. Mais concrètement comment est construit votre futur budget ? Comment comptez-vous  ficeler  votre projet car à ce jour, le tout est flou ? Vous nous évoquez un budget total de 3,3 millions d’euros mais rien de précis. 

Nous aimerions qu’un groupe de travail puisse être constitué avec des professionnels du secteur - et d’ailleurs un ami spécialiste en économie environnementale et écologie serait ravi de nous aider, il s’agit de Mr Philippe Murer. 

Autre sujet : le cinéma ? Qu’en est-il à ce jour ? Comment comptez-vous monter le financement ? Car à force de tout entendre, de tout lire, on ne sait rien : financement uniquement privé ? Ou bien financement public/privé ? Faites preuve de transparence. Nous avons appris par voie de presse qu’un recours avait été déposé par Mme Davoine. Montceau, notre ville, n’a-t-elle déjà pas assez souffert de toutes les guéguerres de clochers et d’égos. Cette ambiance tous perdants comme pour l’hôpital a  assez durée. Faisons preuve de responsabilité, retrouvons-nous tous autour de la table, échangeons à bâtons rompus et trouvons une solution commune avec CinéAlpes et Panacéa. Et tant que nous n’aurons pas trouvé de compromis, nous ne sortirons pas de réunion. Car avec ces conneries ce sont encore et toujours les montcelliens qui sont perdants !

Une remarque sur l’imposition. La municipalité a décidé de ne pas augmenter les impôts, certes cela est vrai concernant les bases municipales. Mais ce n’est pas le cas concernant les bases nationales. Alors je me répète, Mme le Maire, précisez le. Oui les impôts locaux (taxe d’habitation, foncier bâti et non bâti) ont augmenté respectivement de :

- +0,10% pour la taxe d’habitation

- +0,59% pour la taxe foncière sur le bâti

- +0,32% pour la taxe foncière sur le non bâti

Des hausses donc réelles, du fait des bases nationales revalorisées.

Je m’appuierai également sur le compte administratif 2017 que vous venez de nous présenter pour étayer mes propos sur votre gestion. Vous nous indiquez « maîtriser les dépenses ». Or, force est de constater que ce n’est pas le cas. Un exemple : l’encours  de la dette par habitant augmente de 642,92€ en 2016 à 688,05€ en 2017. Soit une augmentation de 7,03% = CQFD !

Malgré tout, ce budget supplémentaire présente des actions intéressantes tel que les investissements à destination des infrastructures sportives ou encore ceux de l’éclairage public.

Enfin, je terminerai comme je l’ai commencé en référence à la loterie et en paraphrasant la FDJ : « Chaque jour est une chance ». La chance est universelle. Nous avons  tous  des  moyens différents pour l’amadouer, la provoquer et s’en faire une alliée. Le jeu en fait partie. Au-delà du jeu, travaillons concrètement pour Montceau et nos concitoyens, célébrons l’espoir de  réaliser certains rêves et ayons l’audace de les  réaliser.  Hélas,  à  la lecture  de  votre  Budget Supplémentaire  comme  au  budget  primitif   malgré quelques décisions positives, force est de constater qu’il ne fait croire ni en la chance, ni en l’audace et c’est pourquoi je voterai contre.

Je vous remercie

Les cookies présents sur ce site nous permettent d’offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d’analyser notre trafic
Accepter Refuser