Régularisation du déficit de la régie du centre nautique - Demande de remise gracieuse

Notre intervention :

Madame le Maire,

Sur la délibération en elle-même je n’ai rien à redire.

Cette délibération doit cependant nous alerter sur la sécurité des lieux publics. Nous ne sommes pas hélas au premier cambriolage dans nos bâtiments municipaux, je pense par exemple au golf. Avez-vous pris les dispositions nécessaires afin d’éviter qu’un tel cambriolage puisse de nouveau avoir lieu à la piscine mais également dans d’autres établissements municipaux ?

La question d’un audit sur la sécurité des bâtiments communaux (hors écoles pour lesquelles la question a déjà étudiée à cause du risque attentat) est-il d’actualité ? Je pense qu’il pourrait être louable que la ville se penche sur les questions de protection mécanique et électronique de nos sites. Cet audit pouvant permettre de détecter les anomalies et permettre de limiter les risques de nouveaux cambriolages.

De tels dispositifs, même s’ils ne suffisent pas toujours à empêcher les cambrioleurs d’atteindre leur but, peuvent au moins les ralentir. Ils permettent aussi suivant les installations mises en place (exemple de la vidéo-surveillance que nous développons sur Montceau et pour laquelle je suis favorable) d’alerter les forces de sécurité et de collecter des indices nécessaires aux enquêtes.

Je vous remercie.

Adhésion de la Ville de Montceau-les-Mines à la Fondation pour la mémoire de l’Esclavage

Notre intervention :

Madame le Maire,

Je tiens tout d’abord à féliciter Christiane MATHOS et tous les bénévoles autour d’elle pour le travail qu’elle mène depuis de nombreuses années.

Je voterai bien évidemment en faveur de cette délibération. Cependant, quelques remarques :

- La première concerne le fait que le montant des subventions demandées soit identique quelle que soit la strate de la collectivité locale (région, département, intercommunalité ou commune). une proportionnalité aurait pu être mise en place. C’est dommage car cela risque de rebuter de petites communes qui n’ont pas les moyens financiers nécessaires.

- La deuxième remarque concerne la participation du secteur privé à la Fondation. Un article du Point du 14 décembre dernier alertait sur le fait que l’ex Premier Ministre n’arrivait pas à obtenir les financements escomptés auprès du secteur privé alors même que ces subventions devaient initialement couvrir plus de la moitié du budget de la Fondation.

Ce même article précise qu’une soixantaine d’entreprises ont été démarchées mais un tiers ont refusé. Par ailleurs, un article de France-Antilles-Guadeloupe du 1er février 2019 fait part de tensions liées à la problématique du financement entre les différents administrateurs de la Fondation. Avez-vous des informations à ce sujet ? Avez-vous des informations quant à l’avancement du dossier de financement à ce jour et quant à la ventilation des subventions entre Etat, collectivités locales et secteur privé ?

Je souhaite vous alerter sur le fait qu’il ne faut pas que la Fondation devienne une entité fonctionnant uniquement avec des subventions publiques. Le secteur privé doit être un partenaire fort, car certaines entreprises ont joué un rôle dans cette lutte.

Enfin, ces 10 000 euros représentant des droits d’entrées, savez-vous si la Fondation fera de nouveau appelle aux collectivités pour de futures subventions ? Si tel est le cas, comment la Ville de Montceau se positionnera-t-elle ? Car aux dernières nouvelles selon la presse, il n’y aurait à ce jour que 1.2 millions d’euros de réunis.

- La troisième remarque concerne la participation de notre ville. Quelle place aura la Ville de Montceau dans la Fondation ?

- Dernière remarque, savez-vous si la Fondation a prévu de travailler de consort avec Serge Romana, ex-président du CM98 et désormais président de la Fondation Esclavage et Réconciliation qui a su attirer l'intérêt et les fonds des descendants des esclavagistes martiniquais entre autres, et qui observe que ceux qui ont joué un rôle fondamental dans l'histoire de la mémoire de l'esclavage, à savoir les descendants d'esclaves eux-mêmes, ne sont pas, dans le GIP, au cœur du dispositif. Ma question est donc la suivante : savez-vous si les 2 fondations travailleront en étroite collaboration ? Le but étant le même, toutes les forces devant œuvrer main dans la main.

Je vous remercie pour vos réponses à venir.

Création des emplois saisonniers été 2019 et accroissement temporaire d’activité 2019 / 2020

Notre intervention :

Madame le Maire,

Un mot sur l’Eté du Lac. A plusieurs reprises nous avons échangé sur la nécessaire participation des autres communes du Bassin Minier dans l’organisation de l’Eté du Lac. Une participation pouvant notamment se traduire humainement avec l’intervention d’agents des autres communes. Lors du conseil municipal du 24 octobre 2018, vous m’aviez répondu ne pas les avoir sollicité « pour une aide en termes de ressources humaines » et que vous alliez le faire « parce que le succès de l’Eté du Lac n’était plus à démontrer ».

Ma question est donc la suivante : depuis le 24 octobre 2018, avez-vous sollicité les Maires du Bassin Minier car je pense qu’ils répondraient favorablement à une telle demande.

Je vous remercie.

Les cookies présents sur ce site nous permettent d’offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d’analyser notre trafic
Accepter Refuser